Les membres de Trainsparence à la gare Centrale pour informer les usagers

Posted on: Sat, 05 May 2018 - 13:25 By: admin

Un groupe d'entre nous étions encore à la Gare Centrale tôt jeudi et vendredi matin pour distribuer des tracts. Nous avons rencontré des gens arrivant sur la ligne des Deux Montagnes à 6h30, 7h15, 7h40. 7h58. 8h17. 8h27.

Nous avons également rencontré les passagers arrivés à Deux Montagnes après 16h. Le pamphlet que nous avons distribué informe les passagers de plusieurs faits au sujet du REM - le manque de places assises, l'interruption du service, la hausse des taxes qu'il apportera. Il compare également le REM avec le plan de Deux Montagnes que nous aurions pu avoir avant que l'AMT ne soit mis de côté par la Caisse: des wagons à deux étages avec 3000 sièges supplémentaires au coût de 1 million de dollars. Comparé au REM de seulement 200 sièges supplémentaires pour un coût de 7,6 milliards de dollars. Les voitures REM seront à peu près aussi grandes que les voitures de métro et compte tenu des numéros qui parcourent la ligne Deux-Montagnes aux heures de pointe, les gens seront entassés comme des sardines.

Contrairement aux événements précédents, les passagers de Deux-Montagnes étaient impatients de recevoir nos dépliants ces deux dernières semaines. En raison des annonces récentes sur les fermetures, ils étaient mieux informés de ce que le REM allait entraîner. Des articles dans Métro et le 24Heures expliquent les détails. Il y avait un bon article dans les 24Heures du jeudi, "30000 usagers du train toujours dans le flou."

Saisir l'attention des gens tôt le matin n'est pas facile, et beaucoup sont passés devant nous seulement pour revenir quelques secondes plus tard quand ils ont entendu ce que nous disions. Il y avait beaucoup de colère face au transfert forcé aux autobus. Beaucoup ont pris nos dépliants pour les distribuer à leurs collègues au travail. Plusieurs ont demandé plus d'informations.

Mais il y avait aussi du fatalisme, comme si les gens étaient résignés à faire ce que le gouvernement leur disait de faire. Une femme m'a dit qu'elle allait être épuisée si elle devait aller jusqu'à Montmorency pour essayer de trouver une place sur la ligne orange en direction du sud. Lorsque nous avons exhorté les gens à appeler leurs députés, une femme s'est demandé pourquoi, puisque c'est un «fait accompli». Un homme qui passait s'est écrié "C'est déjà fait!"

Cela montre simplement que nous avons plus de travail devant nous. REM peut être arrêté. Ce n'est pas trop tard. Après tout, «la centrale thermique au gaz naturel du Suroît et la réfection de la centrale nucléaire de Gentilly 2 ont été annulés alors que les BAPE avaient eu lieu, que les décrets étaient signés et que les pièces étaient même commandées.» Mais nous devons prendre contact avec les utilisateurs réels. C'est une question d'informatoin. Plus les gens connaissent le REM, plus ils sont contrariés. Plus les gens sont contrariés, meilleures sont nos chances de convaincre les politiciens de mettre un terme au projet.

Tags